DEVELOPPER L’INTIMITE DANS MON COUPLE

A l’ère du tout « Open » voyeuriste des reality shows et des révélations littéraires sur la vie privées des stars du showbiz ou des personnalités politiques, il pourrait paraître rétrograde, ringard, voire désuet de parler de l’intérêt de l’intimité ; et pourtant, nous nous y hasarderons car l’intimité, et plus précisément l’intimité conjugale représente une composante importante qui participe à l’harmonie du couple.

  • Qu’est ce que l’intimité ?

Le terme « intimité » tient son origine du mot latin « intimus » qui signifie « le plus intérieur », « le plus profond ». En disant cela, nous pensons avoir tout dit et pourtant…ce terme et son étymologie si évidente en apparence invitent à la réflexion. En réalité, il n’y a rien de plus ambigu et ambivalent que le terme d’intimité. Ambigu car pour certains, il fait référence au partage de la vie quotidienne et pour d’autres, l’intimité signifie se révéler les secrets les plus personnels et les fantasmes les plus inavouables. Et ambivalent car comme le dit un philosophe : « ce mot désigne à la fois la plus grande ouverture à l’autre (être intime avec quelqu’un) et la plus grande fermeture (mon intimité).» En somme, l’intimité n’est pas juste qu’une question de rapprochement corporel. Il est vrai que lorsque l’on parle d’intimité la notion de proximité physique nous vient d’emblée à l’esprit ; or, combien de couple sont proches physiquement sans vivre une intimité affective…et combien de couples sont éloignés physiquement et vivent une réelle et enrichissante intimité affective…

  • Comment développer l’intimité au sein de mon couple ?

L’intimité affective conjugale ne se résume pas à l’intimité sexuelle même si cette dernière y contribue. L’intimité conjugale implique d’engager sincèrement toute sa personne dans la relation à deux. Elle commence par un travail sur soi pour cheminer vers un échange avec l’autre.

  •  Se connaître soi-même

« Connais-toi toi-même » disait Socrate. Obtenir une intimité affective durable est subordonnée, avant tout chose, à la capacité d’avoir une intimité avec soi-même ; cela signifie d’accepter la coexistence de toutes les parties de sa personnalité, même celles dont nous avons le plus honte à tort ou à raison, d’ailleurs. L’intimité avec soi-même implique ainsi une volonté de compréhension de son propre « fonctionnement » et d’un certain lâcher prise. Avant d’instaurer une intimité avec notre partenaire, il est bon de l’établir avec soi-même. En d’autres termes, il est bon de savoir s’écouter et d’identifier ses propres besoins afin de pouvoir comprendre nos propres attentes et nos réactions face à certaines situations affectives.

  •   Se dévoiler mutuellement

Parler de soi à travers son vécu et son ressenti peut, non seulement, aider notre partenaire à nous comprendre mais aussi lui donner l’agréable sentiment d’être privilégié à nos yeux car nous partageons des parties de notre jardin secret. Effectivement, à moins de n’avoir aucune pudeur, en règle générale nous ne nous confions pas à la première personne venue. Se confier nécessite de se sentir en sécurité et surtout en confiance avec le confident. Mettons, néanmoins, un bémol à la confidence ! Il n’est pas question d’absolument tout se dire dans le but que notre partenaire nous connaisse sur le bout des doigts ; Il faut, bien entendu, laisser une part de mystère à l’être avec qui on partage sa vie pour mieux se retrouver à deux à d’autres moments.

  •   Valoriser les paroles positives

La communication verbale est fondamentale. Certains couples se parlent uniquement pour se dire ce qui ne va pas et jugent inutiles de verbaliser ce qui va car « quand ça va, eh ! bien, ça va ! ». Mise en garde ! Ne considérons pas comme acquis les aspects positifs de notre relation, il est toujours bon de s’entendre dire et redire ce qui est appréciable dans notre couple ; c’est à la fois rassurant et valorisant. L’estime de soi et celle du couple n’en est que plus fortifiée. Les paroles positives sont la fontaine de jouvence du couple !

  •   Faire preuve d’empathie

L’intimité est bien la capacité de se mettre dans la peau de l’autre sans perdre la sienne, ce qui suppose une forte autonomie individuelle d’où l’intérêt de se connaître soi-même comme nous l’avons déjà dit précédemment. Vivre une intimité conjugale ne signifie en aucun cas fusionner avec notre partenaire mais respecter son altérité. Etre dans l’empathie ne veut pas dire être toujours d’accord sur tout avec son partenaire. Il n’est bien entendu pas question d’acquiescer à tout va sous prétexte de vouloir éviter les conflits et de finalement imploser ou exploser ultérieurement que plus violemment. Etre en empathie avec elle ou lui signifie s’avoir entendre et écouter avec attention ses révélations en étant pleinement présent dans la relation et surtout sans jugement sur ce qui est exprimé.

  •   Se disputer sans se détruire

Comme nous ne vivons pas sur « Utopia land », l’Histoire nous a montré que les conflits sont intrinsèques à l’homme ; Alors, au lieu de vouloir nier absolument ce fait et de se retrouver ne sachant que faire ou faisant mal le jour venu, parlons tout naturellement des disputes qui ne sont pas forcément négatives dans l’histoire d’un couple. Si la maîtrise n’est pas encore d’actualité pour vous, se disputer sans se détruire est certainement mieux que de renoncer totalement au dialogue, au risque de tomber dans l’indifférence. Le conflit bien gérer peut donner de très bonne chose pour l’avenir du couple.

  •   Nourrir affectivement son couple

Comme l’on nourrit son corps, n’oublions pas de nourrir affectivement son couple. Certains gestes peuvent nous aider à fortifier notre intimité comme:

  •    des gestes d’attention de temps à autre avec ce qui lui fait plaisir est une preuve d’écoute de l’autre dans sa sensibilité.
  •   s’accorder du temps en couple. Faire l’effort de planifier ce temps à deux, même si vous avez des enfants.
  • surprendre son ou sa partenaire en lui proposant des activités sortant de votre ordinaire. (par exemple : il ou elle sait que vous n’aimez pas le théâtre et pourtant vous lui offrez de l’accompagner à une représentation car lui faire plaisir vous fait plaisir)
  •    s’aménager des moments de tendresse sans forcément aboutir à une relation sexuelle au sens strict du terme. Développer l’érotisme au sein de votre couple (câlins, caresses, regards affectueux, paroles affectueuses, etc.)
  •    être à l’écoute des désirs sexuels de son ou sa partenaire et exprimer ses propres désirs car contrairement à ce que l’on pense, il ou elle ne peut pas les deviner ! Savoir aussi accepter les réticences de l’autre sans se sentir vexer par un refus.
  •  échanger sur nos projets communs renforce notre projection au sein du couple et consolide nos liens.

Ses « ingrédients » pour développer au mieux votre intimité conjugale sont interdépendants les uns des autres. Nous l’aurons bien compris, l’intimité n’est exempte ni de remises en question ni de crises ponctuelles. Et surtout, elle ne doit pas être considérée comme acquise pour toujours.

Ainsi, La vie de couple est un équilibre dynamique qu’il faut apprendre à entretenir comme une plante qui privée de soleil et d’eau ne saurait survivre.

Alors à vos arrosoirs !

Nadia ELBOUGA